rencontre nationale 2014 : Partage et rencontre, un visage d’Eglise

Visuel RN 2014 comprWebUn temps fort de ressourcement, de partages fraternels, de célébration joyeuse, sous le soleil et le regard bienveillant de Notre Dame du Laus

Un nombre élevé de participants (340) venus de toute la France, l’anniversaire des 40 ans de « Partage et rencontre » joyeusement fêté, un thème interpellant notre mouvement et l’Eglise « Partage et rencontre, un visage d’Eglise », une symbolique forte musicale et colorée pour exprimer cette affirmation, un site porteur du message du Laus, un évêque Mgr Housset à la parole tonique, encourageante et profondément évangélique. De nombreux échanges, une ambiance radieuse sous le soleil, des spécialités régionales à partager, des rires, de l’humour, des prières,…bref de la vie.

Tels ont été les ingrédients du succès de ce grand rassemblement. Et 40 ans après, Partage et rencontre offre toujours un espace d’ouverture, de fraternité, et d’espérance au sein de ses équipes.

L’anniversaire des 40 ans

Un groupe d’anciens de l’équipe nationale a monté une exposition rétrospective des 40 dernières années du mouvement : évocation des grands moments de rencontre, des étapes du mouvement, de ses figures marquantes, de ses animateurs spirituels, de ses équipes. L’évolution de la communication de P&R, de son logo, de ses objets souvenirs de rencontres nationales y retracée.

DSC02992_comprWeb

La veillée des 40 ans nous a offert un panorama de l’histoire de Partage et rencontre, animé par les anciens, ponctué d’anecdotes, d’humour et des chants de Pierre Richard, Raymond Fau, et bien sûr Jean Debruynne qui ont rythmé la vie du mouvement. « Avance au large », « ouvrez tous ces verrous fermés », « J’ai ouvert le livre », et bien d’autres jusqu’aux derniers chants composés par Jean et Pierre Pradelles « du sens à nos vies » et « les temps nouveaux sont là » ont été repris avec les musiciens du Gaj’.

La flamme est toujours là, évoquée par ces bougies qui en allument d’autres au fil du temps. Les valeurs égrenées par Maryse continuent de structurer la vie de Partage et rencontre : culot, confiance, respect, ouverture, esprit, amour et le souffle de l’Esprit qui anime un mouvement qui est vie, une vie en mouvement.

Enfin un livre, album de souvenirs de 40 années de partages et de rencontres nous a été proposé.

Le site et le message du Laus

DSC02907Docweb

 

Notre Dame du Laus, vaste site et pourtant déjà à l’étroit (d’où les projets d’extension), nous a accueillis à la fois comme sanctuaire marial et centre de rencontres pour d’importants groupes. Le hameau s’ouvre avec ses sentiers sur une nature ensoleillée et apaisante tandis que le site, son infrastructure hôtelière, sa basilique invitent à la fois à la rencontre, au ressourcement et à la prière.

Le Père Ludovic Frère, recteur du sanctuaire, nous a captivés en nous relatant 350 ans après le début des faits la longue histoire des apparitions de Marie à Benoîte Rencurel et en nous exposant le message de miséricorde et de réconciliation du Laus, lieu de grâces. Comment prétendre ici en quelques mots expliciter ce message :

La bonté de Dieu qui veut notre bien, sait où est notre bien et fait notre bien, nous appelle à nous tourner vers lui, nous convertir au sens premier, et parvenir à la paix et à l’unification intérieures ; ainsi la réconciliation peut opérer dans toute notre personne et sa relation aux autres. Durant 54 ans Benoîte a fait l’expérience mystique de la pédagogie patiente de Dieu. L’affluence des pèlerins depuis 1665, les nombreuses grâces de conversion et de guérison, encore aujourd’hui continuent d’attirer.

Allez donc à Notre Dame du Laus !

Partage et rencontre, un visage d’Eglise

PR Visage d'EgliseLNDocWeb

 

 

 

Autant de visages divers et cependant uniques, rassemblés dans un visage d’Eglise.

 

 

 

Conférence de Mgr Bernard Housset, évêque de Saintes et La Rochelle

SONY DSCMgr Housset nous a fait l’honneur et l’amitié de participer à notre rencontre nationale et d’intervenir sur le thème de cette rencontre : « Partage et rencontre, un visage d’Eglise ».Depuis novembre 2006 il était au sein de l’épiscopat français le président du conseil de la solidarité et à ce titre a joué un rôle de premier plan en 2012 et 2013 pour Diaconia. Il est actuellement membre du conseil pour les mouvement et associations de fidèles.

Nous avons eu cette chance d’avoir comme intervenant à notre rencontre nationale non seulement un membre de l’épiscopat français avec son expérience pastorale mais un expert des mouvements d’Eglise.

Il a remis en perspective notre mouvement dans ce qu’est l’Eglise, dans ce qu’il peut avoir de visage d’Evangile, accueillant à tous et fraternel, sans cesse à la recherche du vrai visage de l’être humain et du visage de Dieu par la découverte du Christ. Il a esquissé en quoi nos petites équipes qui essaient de vivre l’Evangile, autant de petites églises, autant de lieux d’expérience de la fraternité pourront constituer l’Eglise du XXIème siècle avec un parti-pris d’espérance, sans autre puissance que celle de l’Evangile.

Texte en intégral à télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous :

Intervention Mgr Housset RN2014

Le lien des membres de Partage et rencontre à leur mouvement, leur ressenti à l’égard de l’Eglise et son expression symbolique

En carrefours les participants ont explicité :

leur attachement à Partage et rencontre, « mon équipe, une sorte de nouvelle famille bienveillante, sans jugement », « un tremplin pour s’engager », « des réunions devenues chemin de vie », « à la fois une pause bienfaisante et une stimulation »

la façon dont ils se sentent d’Eglise ou pas, « un lieu où un conjoint loin de l’Eglise et l’autre proche se retrouvent », « un espace d’amitié où on s’évangélise les uns les autres », « mon équipe est mon seul lien avec l’Eglise »

Puis en préambule à la célébration eucharistique du dimanche, nous avons tous exprimé avec 2 rubans de couleur comment nous nous sentons d’Eglise :

DSC_8606 comprWebVert : confiant    Jaune : agissant 

Rouge : inquiet     Blanc : différent

Bleu : content

 

 

Le ressenti très largement dominant est le vert-jaune (40%), tandis que les 5 binômes rouge DSC_8586 comprWebet vert, vert et bleu, rouge et jaune, blanc et vert, blanc et rouge totalisent réunis autant que la dominante vert et jaune.

Si on décompte chaque couleur individuellement, le vert représente près de 40% des rubans exprimés, le jaune près de 30%, le rouge moins de 20% et le blanc comme le bleu autour de 10% chacun.

DSC_8601 comprWebLes participants de Partage et rencontre se montrent pour près d’un sur deux à la fois confiants et agissants dans l’Eglise ; la pluralité et la diversité des ressentis est cependant notable puisque près d’un sur cinq se sent inquiet et également un sur cinq différent de l’Eglise (éloigné, peu concerné, incompris ?).

Avec la couleur verte, la confiance l’emporte sur le contentement (bleu).

 

Le chant qui avec le groupe musical GAJ’ a accompagné la rencontre nationale 

DSC_8563ComprWeb

J’ai trouvé le visage de Dieu

                                        Texte : Pierre Pradelles – Musique : Jean Pradelles

 

Comment croire en Dieu qui joue à cache-cache ?

Quand on croit le saisir, il est déjà ailleurs

Est-il monté aux cieux ? Est-il dans les nuages ?

Quand va-t-il revenir ? Est-ce lui le meilleur ?

 

J’ai trouvé le visage de Dieu

Par la porte béante

D’une église en attente

Où s’entrouvrent les cieux

 

Et puis je suis parti comme on va à la guerre

Pour gagner la bataille et revenir vainqueur

Mais j’étais trop petit devant tant de misères

Alors, vaille que vaille, je suis resté veilleur.

 

J’ai trouvé le visage de Dieu

Dans celui de l’enfance

Au regard de confiance

Pur comme dans un ciel tout bleu

 

Il fallait simplement voir au fond de soi-même

Y trouver la ferveur qui vous donne le cœur

Il est bien là, présent et je vois bien qu’il m’aime

Oui je crois au bonheur ici et pas ailleurs.

 

J’ai trouvé le visage de Dieu

Dans celui du partage

Qui nous dit qu’a tout âge

On peut se rendre heureux.

 

Ils étaient des milliers à chanter ses louanges

Mes yeux se sont ouverts à l’obscure clarté

Ils étaient des milliers on aurait dit des anges

Le ciel n’est plus désert, la terre est habitée.

 

J’ai trouvé le visage de Dieu

Aux rencontres du monde

Quand l’amour nous inonde

Et nous rouvre les yeux (bis)

 DSC_8652DocWeb

Jean Pradelles a animé les chants avec le GAJ’. Pierre Pradelles notre aumônier national, bien qu’hospitalisé a été présent tout au long de cette rencontre nationale qu’il a marquée de son empreinte et de son inspiration. Un grand merci à lui.